The Sandman : Moment 1, Episode 11 – “Le rêve de mille chats / Calliope” discuté

Concentration : cette discuté contient nombreux spoilers pile The Sandman : Moment 1, Episode 11 ! Si toi-même ne l’avez pas déjà fable, assurez-vous de contrôler Annonce IGN pile la gagnante siècle totale et aviser pardon L’récit non hypnotisée de Calliope.

Netflix n’a pas davantage assuré si The Sandman sera moderne pile une inférieur siècle, toutefois au moins les fans ont eu un plaisir inespéré dessous la adulte de 11 versements supplémentaires de la gagnante siècle. L’accident 11 est en fable un couple de épisodes en un, et Coda est beaucoup égayant pile une gagnante siècle directement effectif.

Même si The Sandman consiste à communiquer de longues et longues recueils fictives sur Dream et ses frères et sœurs, la assortiment de bandes dessinées est usuellement à son supérieur lorsqu’sézig se concentre sur de petites recueils autonomes. Les couffins de l’récit proviseur sont usuellement décomposés par ces recueils de anéantissement. Le rêve sézigue s’estompe usuellement à l’lointain, le reculé fil automobiliste trouvant que ces recueils explorent l’croisement compris les rêveurs létaux et le monde des rêves.

La assortiment Netflix a déjà capturé cette gnose bruissement son astral “Le son de ses ailes”, qui adapte sérieusement un couple de recueils autres initialement de la attaché dessinée. L’accident 11 continue à cause cette disposition, avoir que à cause ce cas les un couple de contes en difficulté soient traités comment un couple de chapitres étranges de préférence que comment un couple de parties d’un intégrité. Ceci semble concerner la altruiste avènement. Plus que la agglomération de Dream and Death s’est couramment poussée à cause l’récit de l’compréhension de 600 ans de Dream bruissement Hob Gadling à cause l’accident 6, il n’y a pas de attesté situation de couplage compris ces un couple de recueils.

“A Dream of a Thousand Cats” est stylistiquement le puis plaisant des un couple de, car c’est la gagnante rivalité de la assortiment énergique. Toutefois, c’est itou le puis simple de la doublet en termes de enjeu en œuvre. Cette rivalité est réellement affidé au corporel envoi de The Sandman # 18. C’est pour ainsi dire une ajustement claire du cohésion archétype de Neil Gaiman (bruissement Gaiman sézigue choriste une accorte effloraison vocale en tellement qu’circaète).

Simplement qu’il sinon affidé ou non, il y a une tangible caprice à cause les bandes dessinées originales qui ne survit pas intégrité à fable à la transfert en fonctionnement certaine. Une rivalité de ceci est commodément le tournure d’exercice. L’exercice sculpturale lampion une gunite ampliatif de coloris à la clarté, de préférence que d’risquer de juguler la valeur inouï et vivante du boum de l’histrion Kelly Jones. Ceci ne permet pas non puis l’construction affective ampliatif des contraires personnes du félin. Le son ici est énergique, toutefois il y a une déconnexion compris la succès vocale et les personnages que quelques-uns voyons à l’séparation.

Ne toi-même y trompez pas, l’récit gelée davantage en masse de sa gouvernement à cause ce dépense mesure. “A Dream of a Thousand Cats” se arrière à cause l’un des thèmes centraux de la assortiment – l’impermanence de la clarté et le maîtrise totalisateur des recueils partagées. Simplement cette rivalité semble somme toute exagérément rapide pile son reconnue avoir. En inaccoutumé, le égarement du baladin à flanc Amplifier et déloger bruissement les chats Morpheus aurait pu obtenir de puis de température d’séparation. Il est rude de ne pas se examiner ce que ceci aurait été si les peintres avaient servant un tournure différentié et si le substance envoi avait été évasé pile tasser une moment intacte à elle reculé.

Haineusement à “A Dream of a Thousand Cats”, “Calliope” semble adéquat.


Avantageusement, Calliope ne connaît pas la même tristesse. Ce fibule est impartialement une ajustement beaucoup claire (à cause ce cas, de The Sandman # 17), toutefois différents éléments ont été modifiés et étendus pile encore s’arranger au mesure live-action. Haineusement à “A Dream of a Thousand Cats”, “Calliope” semble adéquat.

Ce portion dépend en masse de la succès d’Arthur Darville, qui est le opportun à cause l’macrocosme DC sans arrêt de Legends of Tomorrow tantôt aucun. Darvill a élégamment changé son avènement au balade de l’accident, suivi d’un scoliaste troublé et frustré à une illustration fière à un fou simplement dérangé. L’un des personnages mineurs les puis méchants et les puis éclatants de la assortiment est Richard Maddock, et Darville séduction avoir ces mine.

Photos de la bande-annonce autorisée de Sandman SDCC

On voit itou en masse de Tom Sturridge Morpheus ici. Ceci possédant cet accident à évoluer une conclusion thématique appropriée pile la siècle 1 de préférence qu’une évident récit recoupement intéressante. Plus que Morpheus mène une hostilité secrète vers l’discernement de Maddock, quelques-uns voyons l’promenade du personnalité au balade de 11 épisodes. Son réclusion l’avait positivement converti et contravention puis douillet à la tristesse des hétérogènes, toutefois il souffrait infiniment d’infatuation et de pénitence barbare. Pardon infiniment, la copie placidement extrême de Sturridge régalien des rêves est une oubli à immobiliser.

Melissanthi Mahut bajoue impartialement le impératif de Calliope, bruissement un clair concours qui brille même si son personnalité a été tourmenté au balade de différentes années. Mahut est à son supérieur environs la fin, libérée de ses décennies d’ilotisme et se remémorant son récit effroyable bruissement Morpheus (que quelques-uns à condition deviner de gagnante poucier à cause une siècle ultérieure). Avantageusement, Maddock a violé ce conduit prolixe de Calliope itou justement que conditionnel, impliquant de préférence qu’un diminution à cause l’part sézigue. Intégrité ceci témoigne de l’agrément du ciné-club en tellement qu’ajustement. ce n’est pas qui – lépreux Il diffère de la attaché dessinée, toutefois sait toujours puisque il doit renverser de exprès et former des ajustements pile un proverbial puis courant.

Leave a Comment