Les mangeoires envers volatiles sont-elles nocives envers les troupeau ou mortelles ? Les experts ne sont pas d’arrangement

Les experts en ornithologie du Canada atlantique sont divisés sur la corvée de civilisation si le cataclysme de installer des mangeoires envers volatiles là-dedans la théorie comme l’hibernation est insignifiant ou virtuellement tragique envers les volatiles en justification du fermeté de mort aviaire.

Bob Bancroft, responsable de Tempérament Nova Scotia, a droit là-dedans une dialogue qu’il comprenait l’respect de copieux Canadiens de l’Atlantique envers les volatiles, uniquement dit que envers les accompagner des maladies mortelles, les mangeoires ne devraient pas nature utilisées.

“Je suis assuré que si toi-même pensez brutalement au bonheur des volatiles, il y a un faramineux tourment à les dévorer en hibernation”, a droit Bancroft, notant que la salmonelle, la trichinose et la mort aviaire peuvent se répandre là où les volatiles se rassemblent envers engloutir.

La mort aviaire H5N1 est apparue envers la commencement coup à Vertueux-Bruit en décembre moderne, lorsqu’miss a été officielle là-dedans une closerie de la district de St. John’s. Les responsables ont droit à l’royauté qu’il s’agissait de la commencement découverte du toxine au Canada depuis 2015. Il a depuis été détecté parmi des volatiles sauvages et là-dedans des dizaines de fermes avicoles à flanc le peuplade, diligent que l’Bureau vareuse d’garde des mets ne mentionne gardant aucune arrangement là-dedans Canada atlantique. . Blessée.

Les comtés déconseillent les mangeoires à volatiles

Au conseil de la dernière période, les gouvernements de la Fiction-Écosse, de l’Île-du-Monseigneur-Édouard et de Vertueux-Bruit-et-Labrador ont publié des déclarations conseillant aux résidents d’déjouer de dévorer les volatiles. Bancroft a droit que les comtés avaient justification de prolonger ce discours et que les résidents du Débutant-Brunswick devraient puisque déjouer les mangeoires, car le fermeté de courroie existe là-dedans toute la district.

Elizabeth Walsh, zoologiste régionale au état des Travailleur naturelles de la Fiction-Écosse, a droit jeudi là-dedans une pourparler que le emmenthal continue de pirater l’destination de mangeoires envers volatiles. Walsh a droit que l’disqualification des mangeoires envers volatiles est un intercession envers les résidents d’avantager les efforts de la Fiction-Écosse envers “aventurer de employer quelque ce que moi-même pouvons envers réunir la développement” de la famille franchement pathogène H5N1 de la mort aviaire.

En Fiction-Écosse, comme de 3 700 volatiles morts ou malades ont été signalés là-dedans le emmenthal cette période, et il y a 23 cas confirmés de mort aviaire H5N1, a droit Walsh. La zoologiste a droit qu’miss ne savait pas à quel point d’volatiles malades ou morts avaient été testés envers la mort aviaire – uniquement a noté que le constat prend du ancienneté car il nécessite un expérimentation PCR persistant d’un expérimentation de corroboration là-dedans un chantier de Winnipeg.

Walsh a droit que les 23 cas confirmés de mort aviaire en Fiction-Écosse concernaient davantage des volatiles de mer, uniquement ont puisque été identifiés parmi des érables bleus, des corbeaux et des pigeons.

Ian Jones, formateur de génétique à l’Externat Memorial de St. John’s qui se concentre sur la conserve des volatiles, n’est pas d’arrangement pour le cataclysme que les mangeoires à volatiles posent un fermeté orgueilleux de courroie de la mort aviaire au Canada atlantique. Étant donné que la mort aviaire apprêté tant la sauvagine et la oiseau, a-t-il dit, la grand nombre des mangeoires d’volatiles de volière ont un exceptionnellement réfutable fermeté de développement de la dérangement.

“Comme un couple de juncos et une paridé aux mirettes noirs arriveraient-ils aux mangeoires d’volatiles d’une moeurs qui serait un tourment envers la mort aviaire franchement pathogène? Et la monitoire, objectivement, n’est pas”, a droit Jones là-dedans une pourparler.

“La devise du situation d’anéantir les mangeoires envers volatiles est objectivement lourd”, a-t-il droit.

Un formateur de génétique prémuni que les décharges présentent un comme vaste dénuement

Les décharges présentent un fermeté considérablement comme vaste envers les maladies des volatiles que les mangeoires de volière, a droit Jones, et si les comtés sont préoccupés par la esprit des volatiles sauvages, ils devraient s’soutenir que les décharges sont couvertes et sécurisées.

“Les décharges qui ont été exposées – c’est comment une trémie à volatiles personnage qui, je pense, est en cataclysme un chose brave envers une putréfaction de mort aviaire”, a-t-il droit. Les décharges à bleu aimable attirent les mainates, les corbeaux, les goélands et étranges volatiles charognards qui peuvent agréablement détacher des maladies, a droit Jones.

Vanessa Roy McDougall, PDG de Tempérament Débutant-Brunswick, a droit que aussi que les individus prennent diligent adoration de à elles nutriments souplesse à un époussetage et une reconnaissance fair-play, il est possible d’apposer à elles nutriments en hibernation. Miss a dit que les mangeoires devraient nature nettoyées quelque semaine pour une châtié de vinaigre et d’eau de Javel.

Bob Bancroft, responsable de Tempérament Nova Scotia, prémuni que le nutriment ne devrait pas nature pratiqué. (Ondes-Canada)

“La sujet à employer est de le tenir bien et de fouiller les volatiles au cas où il y aurait un conduite alogique”, a droit Roy McDougall mercredi.

Si l’drôle toi-même permet de toi-même en aborder ou s’il est gauche, ceci pourrait nature un publication de mort aviaire et signifiera que la trémie doit nature énigmatique et l’drôle prescrit au emmenthal.

Fiep de Bie, un spécialiste de la bétail de l’Île-du-Monseigneur-Édouard à la Couvent vareuse de la bétail, déconseille l’destination de mangeoires d’volatiles de volière, notant que quelque fermeté envers la esprit des volatiles vaut la réforme d’nature évité.

“La mort aviaire ne tracé possiblement pas de fermeté démonstratif envers les mangeoires d’volatiles, uniquement urbi et orbi où les volatiles se rassemblent, il existe un fermeté de développement de la dérangement”, a-t-elle droit là-dedans une pourparler.

Bancroft suggère qu’au place de mangeoires, les amateurs d’volatiles devraient fermenter envers composer un biotope content passé envers les volatiles. La meilleure exécution de le employer, a-t-il dit, est de défoncer des baies, des essieux ou des arbustes en fruits.

“J’ai planté un raide pinède de canneberges, et les volatiles sont urbi et orbi ici”, a droit Bancroft.

Leave a Comment