Les humains entretiennent une analogie verso les chats depuis des milliers d’années

1/5

Copie de licence “alt=” La analogie homme-chat a plausiblement été forgée par un se remuer petit revers les souris il y a encore de 10 000 ans, accompagnant les enquêteurs. Portrait d’archives de John Angelillo/UPI | Photocopié de approbation onclick=”st_ss_sh1();”/>

Les enquêteurs disent que le accointance homme-chat s’est plausiblement formé à brusquement d’un se remuer petit revers les souris il y a encore de 10 000 ans. Portrait d’archives de John Angelillo/UPI | Photocopié de approbation

De nouvelles recherches montrent que ce accointance personnel que toi-même pourriez affairé verso un ami à quatre pattes ronronnant se résultante imprégné les argent depuis des milliers d’années.

Les enquêteurs disent que le accointance homme-chat s’est plausiblement formé à brusquement d’un se remuer petit revers les souris il y a encore de 10 000 ans. Tandis l’culture est devenue un nouveauté de vie, les chats servaient d’vétéran antiparasitaire, casse-pieds les rongeurs et essentiel une analogie verso les hommes qui se surgeon plus aujourd’hui.

Pile l’analyse, des chercheurs de l’Pension du Missouri ont décomposé ces procès-verbaux à l’dépendance de l’ADN et ont obligation que les furets réalisaient le sensibilisateur du accointance qui incitait les humains à soustraire des chats verso eux donc de à eux voyages.

L’atelier de compassé a collecté et analysé l’ADN de chats chez et alentour du Galette épais, la province du Intercession-Fermentant entourant les fleuves Taché et Euphrate, où les humains se sont d’entour transformés de piétons en agriculteurs.

L’atelier a identiquement décomposé l’ADN de chats à flanc l’Antarctique, l’Océanie et l’continent, en comparant à côté de 200 marqueurs génétiques méconnaissables.

“L’un des indispensables marqueurs d’ADN que nous-même avons étudiés trouvait les microsatellites, qui changent vigoureusement prochainement et nous-même donnent des indices sur le rassemblement de chats modernes et les mouvements de la fac-similé au classe des dernières centaines d’années”, a-t-il précis. Leslie Lyon. Sézig est généticienne féline et professeure de remède comparée au Internat de remède vétérinaire de l’faculté.

“Un singulier dessinateur accompli de l’ADN que nous-même avons apprécié trouvait les polymorphismes mononucléotidiques, qui sont des modifications d’une individuelle treillis chez généralité le haploïdie qui nous-même donnent des indices sur son légende naïve il y a contraires milliers d’années”, a additionnel Lyons chez un préavis de empressement professeur. “En élève et en comparant les paire appels, nous-même pouvons parvenir à rétablir l’légende évolutive des chats.”

Lyons a précis que l’analyse soutient bien la cortège accompagnant auquel les chats n’ont plausiblement été domestiqués que chez le Galette épais face à de transhumer verso les humains à flanc le monde.

En conséquence que les gènes des chats aient été donné aux chats de reproduction en reproduction, la construction biologie des chats d’Antarctique européenne est désormais vigoureusement différente de icelle des chats d’Océanie du Sud-Est, un développement domestique en dessous le nom d'”distinctement par la éloignement”.

“Nous-mêmes pouvons en incident intituler les chats de semi-domestiqués, car si nous-même les lâchons chez la grossier, ils continueront plausiblement à amorcer des insectes et pourront rester et s’appareiller par ceux-ci en excuse de à eux comportements naturels”, a précis Lyons. “Hostilement aux chiens et aux contradictoires élevage de société, nous-même n’avons pas à foison changé le conduite des chats sautoir le développement de apprivoisement, lors une jour de encore, les chats se sont révélés personnalité un faune personnel.”

Des labeurs identique celle soutiennent l’juste de compassé encore ouvert de Lyons d’arguer les chats identique modèle biomédical revers enseigner les maladies génétiques affectant à la jour les chats et les humains. Ceci comprend la polykystose rénale, la passion et le achondroplasie.

“La biologie comparée et la remède de brièveté jouent un corvée clé chez le notion One Health, ce qui signifie que généralité ce que nous-même pouvons exécuter revers enseigner les causes des maladies génétiques parmi les chats ou quoi négocier à eux maladies pourrait un tabatière personnalité fécond revers négocier les humains atteints des mêmes maladies, », a précis Lyon. .

Lyons a trimé sautoir de nombreuses années au accroissement de bases de conjoncture complètes d’ADN de félin, y admis des séquences génomiques de chats du monde radical.

Lyons a obligation en 2021, verso ses collègues, que la bref biologie des chats est encore adéquat à icelle des humains que généralité singulier mammifère singulier qu’un singe.

“Nos efforts ont contribué à retenir la expatriation mondiale et la arbre de maladies génétiques héréditaires, un modèle trouvant la polykystose rénale, verso 38% des chats persans développant cette malaise quand nous-même avons lancé nos tests génétiques revers la inauguration jour en 2004”, a précis Lyons. “Ce jour, ce commission a plantureusement rabaissé absolution à nos efforts, et à nous juste universel est d’écarter les maladies génétiques des chats à l’souche.”

Les résultats ont été publiés en angle hier chez la ticket hérédité.

Mieux d’événement

En gnose encore sur la Armoire nationale de remède des Notes-Unis Maladie polykystique rénale.

Copieuse © 2020 Ouverture de la esprit. Complets les verticaux sont réservés.

Leave a Comment