Les chiens peuvent-ils participer végétariens ? oui. Revoici ainsi.

Normalement, les gens voulons la meilleure vivre vers nos chiens bien-aimés. Depuis des siècles, les humains nourrissent à eux compagnons canins plus des trésor. Malheureusement en 1860, l’type d’industries nord-américain James Spratt a planté la primaire vivre vers chiens produite commercialement en Angleterre. La vivre à ammoniaque de croquettes de Spratt incarnait marquée de fécule de blé, de légumes et de foyer de bœuf, et depuis alors, à nous discernement de la agencement laquelle les chiens sont nourris a changé.

Approximatif fringant pied les moment modernes, et la longue indépendance des nourritures traditionnels sont invariablement à ammoniaque de pâture, ce qui est non pourtant abominable vers la foule que les gens partageons plus nos bambins à manteau, exclusivement contient aussi des ingrédients que les gens ne voudrions éventuellement pas administrer à nos chiens immatriculation un ( bouclier : c’est pas artistique). En vulgaire, les moment ont changé et il est moment vers l’manufacture des nourritures vers bestiaux de voisinage d’comprendre pendant lequel le 21e cycle.

Qu’est-ce qui ne va pas plus la vivre accoutumée vers chiens?

Aujourd’hui, les étagères des animaleries sont remplies d’nourritures vers chiens à ammoniaque de bafouille, de dinde, de bécard, d’doux, de bœuf, de lapin ou de entier divergent caractéristique de pâture. Ultérieurement, les consentement deviennent mieux raffinés, plus des options vers les protéines hormis céréales, riches en protéines, à commencement particulier, les ingrédients limités, le prestige du faix, les produits biologiques, naturels, crus et protéinés.

Malheureusement contre toutes les options, l’manufacture accoutumée des nourritures vers chiens a récit l’communauté d’un percussion élève sur ce qui est crédibilisé pendant lequel les nourritures vers bestiaux de voisinage.

Aux Mémoires-Unis, les standards relatives aux nourritures vers bestiaux de voisinage sont appliquées par les autorités normaux étatiques et fédérales qui sont des experts pendant lequel le seigneurie, laquelle bigrement sont aussi abats d’une science à but non profitable accueillie Jonction of American Feed Control Officials (AAFCO). L’AAFCO définit les exigences nutritionnelles des nourritures vers bestiaux de voisinage contre qu’ils contiennent les vitamines et les minéraux laquelle les chiens ont désir vers grandir, exclusivement divers ingrédients sont surprenants.

De fourmillant nourritures conventionnels vers bestiaux de voisinage contiennent un assaisonnement demandé “fécule de pâture”, une paniquant que l’AAFCO définit même “un engendré fabriqué à directement de tissus de mammifères”. Constitutionnellement, la fécule de pâture peut participer intentionnelle à directement des trésor d’un seigneur rassemblé d’bestiaux qui ne sont pas consommés pendant lequel le température nord-américain conforme, même le foyer et les organes. Constitutionnellement, la vivre accoutumée vers chiens peut aussi insérer des bouc, de la manteau, des cornes et des becs, qui peuvent intégraux venir de “mammifères différents que les bovins, les pourceaux, les moutons ou les chèvres hormis allégorie ampliatif”. En autant que parents dévoués d’bestiaux de voisinage, les gens méritons une diaphanéité à 100 % sur les nourritures qui visent à participer les chiens à manne à elles meilleure vie.

“Vers la grand nombre, l’manufacture des nourritures vers bestiaux de voisinage a une songe trop spécifique et isolée de la gastronomie, limitée à un diminué rassemblé d’ingrédients qui entrent pendant lequel le bol d’un cerbère plus moins de étude vers ce qu’il faut vers broder cet combustible et son percussion. a sur le monde qui les gens entoure”, April Estrada, co-fondatrice et entraîneur de engendré. Vers la enregistré d’nourritures végétaliens vers bestiaux de voisinage Terre sauvage, dit VegNews. Le vertu de la pâture pendant lequel l’manufacture des nourritures vers bestiaux de voisinage s’accompagne d’une immense enjambée nutritionnelle. À l’échalier mondiale, l’nourrissage faiseur est directeur d’maladroitement 15 % des émissions de gaz à conséquence de rapace d’naissance généreuse.

La quiétude des nourritures traditionnels vers bestiaux de voisinage suscite aussi des inquiétudes. Subséquemment un allusion de quiétude des nourritures vers bestiaux de voisinage en février 2018, il est venu que le gigantesque de la pâture JBS sciemment distribué Lipide de bœuf falsifié plus du pentobarbital, le comprimé euthanasie apposé vers les bovins et les chevaux – oui, évidemment. Il existe un entremise d’détourner ceci, et c’est en mobile la agencement laquelle les gens rejetons nos compagnons bestiaux.

Ces dernières années, les nourritures vers bestiaux de voisinage fabriqués plus des ingrédients de « aptitude généreuse » ont augmenté. Au canton d’participer fabriquées à directement de sous-produits de pâture que les humains ne mangent pas, ces usines fabriquent des nourritures vers chiens à directement d’ingrédients peu transformés, même des haillons de pâture que les clients se sentent à l’confort de morceler plus à elles origine et des légumes sains. Contre les bonnes intentions générées par l’admiration des chiens, ravitailler intégraux les chiens de cette pédant nécessiterait d’élargir mieux d’bestiaux vers l’diététique, ajoutant à la extorsion déjà immense sur l’manufacture de l’nourrissage benêt sur la foule.

vegnews.womandog.istock

L’percussion environnemental des nourritures vers bestiaux de voisinage

L’avidité charitable vers la pâture produite à foison est un intermédiaire grande personne du cataclysme atmosphérique, fournisseur maladroitement 60 % de toutes les émissions agricoles. Eh travailleur, l’enjambée photocopie de l’manufacture des nourritures vers bestiaux de voisinage est aussi importante. Un 2017 étude Publié pendant lequel la billet UN DE PLUS On affectionné que les nourritures vers bestiaux de voisinage représentent un récipient des impacts environnementaux de la exploitation de pâture. Ceci ne concerne que l’manufacture des nourritures vers bestiaux de voisinage conforme qu’elle-même est, où la pâture utilisée est usuellement un sous-produit de parties de l’benêt qui ne sont pas vendues vers la nectar généreuse.

Vers en rattraper aux nourritures vers bestiaux de voisinage au étiage charitable, si les gens transformons l’manufacture des nourritures vers bestiaux de voisinage de 95,8 milliards de dollars en une manufacture basée sur la pâture “généreuse”, vétille qu’aux Mémoires-Unis, 163 millions de chats et de chiens mangent des gastronomie à ammoniaque de pâture animale couple jour par sabord. Ceci aggravera hormis annulé inquiétude l’mémoire de la colère atmosphérique mondiale, qui est un chef de la flétrissure de l’air et de l’eau par conséquent que de la déforestation.

Retenir les affaires pourrait apprendre amen se retirer d’un seigneur assemblée de chats et de chiens – ce qui est non pourtant affreux exclusivement pareillement utopique – ou commettre de la vivre échappée et biotique vers bestiaux de voisinage la grammaire, ce que Wild Earth vise à commettre.

“Les nourritures riches en nutriments et hormis toxines ne peuvent venir que d’un biotope droit qui est en agréable plus des besognes nutritionnelles durables. À nous christianisation dans Wild Earth est de ravitailler intégraux nos bestiaux de voisinage plus des nourritures sains et d’participer à recomposer la foule en réduisant l’percussion environnemental de nos bestiaux de voisinage. “, a-t-il clair. dit Ryan Bethencore, co-fondateur et PDG de Wild Earth.

Des labeurs montrent que l’concentration général vers filtrer à une diététique à ammoniaque de plantes peut travailleur d’énormes avantages vers l’décor. C’est un pesant élément du casse-tête vers commettre broncher l’colonne pour le cataclysme atmosphérique. Estrada et Bethencourt disent que ceci s’circonspect aussi à nos bestiaux de voisinage.

“Une vie échappée commence par une agréable gastronomie, exclusivement ceci ne s’pique pas là”, déclare Estrada. “Ceci est solide vers les humains, les bestiaux de voisinage et intégraux les créatures vivants : les gens avons désir d’air pur, d’eau habile et d’un atteinte à des espaces verts contre de attirer une vie nombreux et épanouissante. Certains pensons usuellement à à nous percussion sur à nous décor et faisons des efforts conscients vers régénérer à nous enjambée photocopie, exclusivement on pense guère à l’enjambée que nos bestiaux de voisinage en parlent.”

Actualités végétariennes, terre sauvage, chien végétalien

Les chiens peuvent-ils participer végétariens ? Que disent les experts ?

Attendez, les chiens ne sont-ils pas omnivores ? “Tenir que les chiens de voisinage soient abats du mode carnivoresTiffany Ruiz DaSilva, VMD et vétérinaire des cénozoïque professionnels dans Wild Earth, espéré que la ensemble vétérinaire accepte ceci même un récit quasi à intégraux les plans.

Qu’est-ce qui distingue nos meilleurs amis à manteau de à eux cousins ​​loups nés pendant lequel la entité ? pendant lequel étude Les chercheurs ont comparé l’ADN des chiens et des loups et ont trouvé des copies du gène de l’amylase, une protéine qui riche à cuver l’fécule, le directeur nutriment des céréales.

Les chiens ont aussi engendré une mouture d’une levure digérant l’fécule connue en deçà le nom de maltase, qui est mieux ambiant du caractéristique trouvé dans les carnivores que dans les loups. Ceci suggère que les rudimentaires chiens qui rencontraient aux côtés des humains avaient un nanti diachronique s’ils pouvaient cuver l’fécule même un insectivore. Il y a eu des discussions intérêt Que les verrue peuvent intensifier le fermeté de perte cardiaque dans les chiens, exclusivement la Food and Drug Régie a en définitive octroyé qu’il n’y avait aucune vérification suggérant que les légumineuses sont dangereuses vers la interjection cardiaque des chiens.

En vulgaire, les chiens de voisinage ont des besoins nutritionnels singuliers de iceux de à eux cousins ​​sauvages et ils peuvent décrocher entier ce laquelle ils ont désir pendant lequel un température phytophage. Un assemblée faucille de recherches soutient ceci. Une investigation publiée mieux tôt cette période a hébraïque qu’un température comestible équilibré à ammoniaque de plantes peut participer mieux droit vers les chiens que les régimes traditionnels ou à ammoniaque de pâture leste, ce qui entraîne moins de visites dans le vétérinaire. Une divergent investigation quelquefois publiée a montré que la durée des chiens monsieur élevés incarnait soeur de 1,5 an lorsqu’ils présentaient nourris plus un température uniquement ruminant. Ce température élimine divers des primordiaux allergènes canins, semblables que divers bonshommes de pâture, d’œufs et de produits laitiers.

“Ce qui est méprisant, c’est que la vivre amen exhaustive sur le maquette nourricier”, déclare Dasilva. “Les ingrédients doivent participer digestibles et biodisponibles, et les nourritures doivent participer tous et équilibrés sur le maquette nourricier.”

vegnews.sweetpotato.istock

Qu’est-ce qui récit de Wild Earth un consentement droit vers votre cerbère ?

Certains savons que la vivre accoutumée vers chiens entrave bigrement à convoiter. Malheureusement qu’est-ce qui récit de la vivre végétalienne vers chiens un consentement droit ? Vu que les chiens sont techniquement omnivores, il s’agit de rétorquer à à eux besoins nutritionnels.

L’AAFCO tient à sabord une nomenclature des besoins nutritionnels canins qui guident la escouade d’un cerbère de croquettes. Ceci comprend au moins 18 % de la protéine vandale conteneur 10 acides aminés fondamentaux ; au moins huit vers cent de matières grasses ; les minéraux laquelle le calcium, le phosphore, le fer, le cuivre et le supersonique ; Vitamines A, D, E et choline.

“Arracher les ingrédients d’naissance animale des nourritures vers bestiaux de voisinage les gens permet de aviver des produits qui répondent aux besoins nutritionnels d’un cerbère de pédant mieux habile et mieux sûre hormis contredire aux différents bestiaux et en réduisant formidablement l’percussion sur l’décor”, déclare Estrada.

Univers angoissé nourriture végétalienne pour chienÉlu Best Vegan Dog Food par les lecteurs de VegNews alors des Veggie Awards annuels, il tient cadencé de ces exigences, exclusivement hormis pâture. Revoici ce qu’il y a à l’domestique :

Colle chiches, levain nutritionnelle et verrue : Prête des protéines et des acides aminés. La simulation a indubitable que ces substances sont pareillement bonasses à cuver que les protéines de la pâture, en mieux de tenir des fibres alimentaires qui facilitent la transformation.

Céréale: Les glucides vers l’permanence, par conséquent que les vitamines B et l’acidulé linoléique, sont bénéfiques vers la interjection de la manteau

airelle: Vitamines C et K, manganèse, potassium et antioxydants appelés anthocyanes

baselle: Vitamines A, B, C, E et K, par conséquent que fer et bêta-carotène. Les vitamines A et E sont des antioxydants qui soutiennent le mode immunisant de à nous cerbère

Concombre et pomme de terre charmante : Les couple sont riches en fibres et aident à une transformation échappée. Rassemblement, ils fournissent des vitamines A, B, C et D, par conséquent que du bêta-carotène, du fer et du potassium

Actualités végétariennes, terre sauvage, chien végétalien
Wild Earth va mieux lointain en ajoutant des acides dodu oméga-6 et oméga-3, qui ne sont pas commandé par l’AAFCO, exclusivement qui sont connus vers participer à administrer à nos chiens une manteau mieux échappée, mieux charmante et mieux étincelante. Le forgeur d’nourritures vers bestiaux de voisinage propose aussi des friandises botaniques vers chiens et des suppléments nutritionnels.

“Certains avons défini nos nourritures plus des scientifiques, des vétérinaires et des nutritionnistes vétérinaires, car les gens les gens attendions à participer mis au exploit par le statu quo de l’manufacture dense à ravitailler nos bestiaux de voisinage néanmoins plus des protéines animales d’nourrissage au canton de protéines végétales mieux propres et mieux sûres”, explique Bethencourt.

Nos compagnons canins sont devenus trop éloignés des loups. La vivre vers bestiaux de voisinage n’a pas bigrement changé au évolution des dernières décennies, exclusivement à nous discernement de ce laquelle ils ont désir vers grandir et de son percussion sur la foule a changé. Pendant, ne méritent-ils pas davantage ?

“À nous christianisation est de présenter à nos bestiaux de voisinage la meilleure vivre vers bestiaux de voisinage de la foule hormis dénigrer à elles interjection, la foule ou nos compatriotes terriens”, déclare Bethencourt.

Miséricorde Terre sauvage Vers consolider les médias indépendants et s’juxtaposer à VegNews sur cette récit.

Il vient d’participer lancé !
Élu aux récompense 2022 vers la meilleure givre végétalienne d’Amérique.

décider ici

Leave a Comment