Les ânes envahissants de la Vallon de la Extinction sont devenus de la vivre vers chats

Un chien de commencement juin à cause le hangar habitant de Death Valley, un âne épouvanté a précis son nourrisson à l’une des pluies disséminées à cause le inculte. Un couple de paires d’mirettes regardaient le poulain se percer un berme à flanc les fardoches. Un formation appartient au couguar et l’étranger au trail cam.

Des instantanés du crime qui a battu ont été publiés le mois passé À cause le Annonce of Grossier EcologyEt le À cause une agence qui a armé des preuves directes que les pumas chassent les ânes à cause les déserts de l’ponant de l’Amérique du Boréal. Les attentats ne conduisent pas cependant à des coupures d’ânes et de couguars potelés, disent les chercheurs : elles-mêmes suggèrent que les carnivores domestiques servent de cloison insolent vers les proies non indigènes. L’agence soulève identiquement des questions sur la avare à cause duquel les ânes sont destructeurs à cause le perspective dévoilé épouvanté où ils se trouvent, même si les autorités fédérales de la créature maintiennent un dessein de les anéantir précisément.

Les ânes sont débutants d’vertueux du Boréal néanmoins ont été introduits aux Relevés-Unis par l’atelier minière à la fin du 19e durée. Les cabinets fédérales n’incarnaient pas contentes de remarquer les impérieux herbivores s’enregistrer à cause la Vallon de la Extinction. À cause les années 1930, les gestionnaires de la créature ont débarqué à abaisser les ânes, arguant que les cheptel de terriers incarnaient piétinés par la prairie, les pluies tumulte et la créature justiciable puis le chamois d’Amérique. Malheureusement les ânes ont persisté, et des décennies comme tard, voisinage 4 000 vivent à cause la Vallon de la Extinction, contre les justes du Habitant Park Obole de rapatrier la nation à caducité.

Eric Lundgren, zoologiste à l’institut d’Aarhus au Danemark, s’est intéressé à l’coup des ânes sur les zones humides désertiques. Originellement, il s’est zélé sur l’expérience de l’âne de entailler des concavité – rarement jusqu’à cinq pieds de dimension – vers se couvrir à l’eau en dessous les drains des ruisseaux asséchés. Le Dr Lundgren a direct que ces concavité sont usuellement cités puis témoignage de viol environnementaux. Malheureusement Lui et ses collègues ont trouvé dans une étude de 2021 Les concavité à ânes servaient de maternelles et d’palmeraie vers la créature et la végétation locales.

Il a identiquement été flagrant que le flot d’ânes rapproché des camps de la Vallon de la Extinction peut papoter des viol.

“Ils transforment comme ci comme ça ces zones humides en de bonasses blocages de sentiers et de carpette roulants”, a direct le Dr Lundgren. Il a accessoire que si certaines argent végétales bénéficient déjà de ce prototype de foin, les ânes éliminent d’singulières bonshommes de prairie qui attirent les volatiles et stockent le reproduction.

Malheureusement à cause les vergers éloignés alimentés par des pluies, le Dr Lundgren a flagrant que les ânes avaient mesure à ne pas brider et que à elles conclusion sur la prairie rencontrait copieusement moins respectable. Sur de fourmillant sites, les chercheurs ont trouvé des cachettes vers les pumas – des carcasses cachées cachées coccyx des rochers ou à cause les sapinière vers éviter le vol par des charognards et d’singulières chats. Divergentes caches de la Vallon de la Extinction contenaient des amulette d’ânes, indiquant que les ânes à cause certaines parties du hangar remplissaient une embarras biologique importante : la vivre vers chats.

Le Dr Lundgren et ses collègues ont apprêté 13 zones humides autres à l’adjoint de embuscades photographiques. Huit des sites, usuellement comme neigeux, montraient des amulette d’ânes abattus. Sur ces sites, les ânes semblaient caractère la proviseur gain des prédateurs, pour 24 carcasses sur les 29 caves en obscurcit.

À ces places, au sujet de aux pluies alentour des camps où moins de lions erraient, il y avait la milieu du sol piétiné et voisinage le énigmatique de la canopée.

“À nous agence discours que les terriers peuvent caramboler les zones humides, néanmoins cependant pendant les pumas sont absents”, a direct le Dr Lundgren. “C’est le cas à cause les pluies les comme visibles de la Vallon de la Extinction, qui se produisent à cause les camps, où les pumas ont effroi d’essayer”, a direct le Dr Lundgren. Il a direct que les places où les ânes sauvages causent le comme de dégâts sont “des places fictivement sûrs causés par les humains”.

En d’singulières termes, les prédateurs ont agi puis un avive sur les ânes, a direct le Dr Lundgren, diluant à elles coup sur les sites sensibles en vers machin de heureux sur le comptabilité biologique – entailler des concavité et entrebâiller des forêts alimentées par des pluies.

Les responsables fédéraux de la créature n’incarnaient pas d’coordination pour la état des chercheurs.

“La destruction du eyra est dépareillée vers sonder la nation de zèbres du hangar, qui se copié à un marge d’voisinage 20 % quelque période, et ne contribue pas de façon expressive à l’dessein du arrondissement d’anéantir les ânes non indigènes à cause le hangar”, a direct Abigail Wines, l’une des les départements. Attaché au Obole des parcs territoriaux.

Le Dr Lundgren a répondu que le marge de naissances des ânes république par Mme Waynes rencontrait basé sur des estimations vieilles de discordantes décennies. À cause Death Valley, a-t-il dit, les chiffres définitifs sur la nation d’ânes sont difficiles à eues. Il a identiquement république des recherches indiquant que les pumas sont d’superbes prédateurs de chevaux sauvages et de terriers. 1999. étude Il a officiel que les pumas aidaient à sonder le peuple de chevaux sauvages au Nevada, alors qu’un Fiches 2021 Il a officiel que nous chats de la même généralité dépendaient globalement des chevaux sauvages puis proies. Ceci peut évoquer que les pumas ciblant les ânes non indigènes à cause la Vallon de la Extinction pourraient ne pas y refouler aussi d’argent menacées, puis le chamois d’Amérique, a direct le Dr Lundgren.

Le spécifique du hangar a refusé de accorder aux questions sur la latitude d’accéder caducité antre à cause la Vallon de la Extinction, néanmoins à cause le passé, ils ont vrai que l’congédiement chargée des ânes rencontrait au davantage un dessein intrigant. Alison Ainsworth, zoologiste au hangar habitant de Death Valley, Pour Undark Magazine en 2019indiquant que les cheptel errent sans cesse sur les terres fédérales environnantes.

Le Dr Lundgren soutient que si les ânes sont désormais une bien indéfrisable du perspective, il vaut la suinté de les examiner puis des éléments potentiels d’un biotope commode, de préférence qu’étrangers à ce dernier.

“Une longue compétition des chiffres de la nation que vous-même entendez et ces annales sur la préjudice de ces bétail envahissants qui ignorent le récit que les prédateurs peuvent les refouler, manteau si les gens laissons ces prédateurs tranquilles”, a-t-il direct.

Leave a Comment