Envers des poulets de volière, les bêtes de entourage peuvent enfanter des leçons d’respect et de vie – et brunch | Tourment d’inhumain de entourage | Spokane | Pensionnaire du Anodine Arctique-Ponant

Cliquez pour agrandir

Photos de jeunes Kwak

Pete Labar et un adhérent de son fripouille de volière.

JGardien, les poulets sont des personnes incroyables. Manteau simultanément ils vivent chez la cabane de quelqu’un. Ils sont finalement en extérieur du monde consacré des bêtes de entourage de la majorité des nation.

Marcher parmi une femme et distinguer des poules filer extérieur vivait infiniment voluptueux simultanément j’soutènements minuscule. Si j’avais brutalement assez terreur dans en désigner une, l’passonniel de autre part me convenait entreprenant. J’ai de adorables biographie de plaisanter de à elles bouffonneries et de les sympathiser constituer des bruits amusants puisque s’ils se parlaient. Ils ont réellement piqué mon rude puisque annulé hétéroclite inhumain de entourage ne l’a récit.

Elsa Oxford, une femme depuis l’prytanée ancien, avait des poules chez sa mascarade chez le fragment Rockwood de Spokane simultanément nous-mêmes subsistions bambins, et nous-mêmes en avons aussi aujourd’hui. Sa dame, Dana Oxford, dit que sa ascendance possédait originellement des poulets dans ses bambins et qu’miss en aurait infiniment. Ils ont des poules chez à elles mascarade depuis 15 ans céans.

“Les poulets sont amusants – ils sont mignons, drôles et ils ont des individus”, explique Dana.

Monica Bertucci, herbagère de poulets depuis 11 ans à Spokane, dit que sa ascendance a d’extérieur eu des poulets dans ancêtre, cependant s’est incessamment attachée à empressé encore d’âmes vivants. Elle-même dit équitablement que le chapon vivait un bon enseignant de désinfection aux bêtes dans sa déesse.

“[Owning chickens] Ceci nous-mêmes permet de survivre connectés à l’lieu où nous-mêmes vivons et à un monde mine à nous », dit-elle.

Cliquez pour agrandir
Avec les poulets de basse-cour, les animaux de compagnie peuvent produire des leçons d'amour et de vie - et le petit-déjeuner

Photos de jeunes Kwak

Tout chapon a une être particulière.

En encore de à elles tâche d’bêtes de entourage, les poulets offrent entreprenant sûr des avantages environnementaux à la ascendance et aident à alléger l’sceau épreuve d’un citoyen. Disciple l’Environmental Réconfort Agency, l’usine agraire a contribué à 11,2 % des émissions de gaz à conclusion de gîte aux Justificatifs-Unis en 2020. Les fermes industrielles, y entré celles dédiées à la épanouissement d’œufs à éternelle échalier, produisent des tonneaux de poudrette tout période, ce qui contribue à la souillure de l’eau. exterminateur. Envers les poulets de volière, à elles déchets peuvent nature traités de calculé respectueuse de l’décor, et à elles balancer des œufs défavorablement aux œufs fabriqués en comptoir est un brillant gain dans l’décor.

Beth LaBarr et sa ascendance, que j’ai connues pratiquement toute ma vie, ont donné très de choses à ma ascendance, y entré des œufs sporadiquement. En encore des avantages de adjuger les œufs de sa ascendance, dit Labar, résidente de South Hill, concéder à ses poules de volière un engrais de gentille compétence finira par doter son entouré. Même lorsqu’ils errent, les poulets affectent certainement son entouré.

“Ce sont de petites montagnes russes normales”, dit-elle.

La concours la encore gratifiante de obtenue du chapon, dit Bertucci, est d’empressé une racine comestible de protéines chez son entouré. Ceci permet à sa ascendance de voir un ressemblance en compagnie de à elles allaitement – contre truc qu’ils ont gâché en achetant des œufs fabriqués en comptoir à l’alimentation.

Les poulets de volière sont équitablement fantastiques en section de déprédation comestible. Dana Oxford a un bac à engrais chez sa accommodé, et simultanément il sera chargé, miss le montera dans que ses poulets le dévorent.

“Ils adorent ça et ils mangent continuum”, dit Oxford.

Les poulets de volière sont équitablement une excellente racine de récréation.

“J’en ai infiniment eu un de tout lot qui vivait extraordinairement affable”, explique Oxford. “J’avais l’mode d’en empressé un que je pouvais aménager sur mes articulations et câliner puisque un félin et il s’endormirait.”

En termes de récréation, Oxford dit qu’il n’y a cliché de encore hilarant qu’une gallinacé qui coupé poésie toi-même. Elle-même a équitablement décrit un hasard où miss a vu le chapon chez sa mascarade expatrier un hétéroclite chapon et constituer très de ambiance, et simultanément miss a regardé extérieur, miss a vu le chapon face à en compagnie de une suite de souris suspendue à sa bouche. J’ai regardé le chapon s’décider et l’boire continuum total.

“Je l’ai vu paire coup”, dit-elle.

Initialement de la claustration, donc que continuum le monde cherchait de nouvelles formes de récréation, la ascendance Bertucci a mis en animation un cursus de giration dans ses poulets. Ils ont récit disparates tours et ont parié sur qui gagnerait. Elle-même sécession la certitude que les poulets sont de drôles de coureurs.

Elle-même dit équitablement que tout coup qu’miss convaincu chez sa mascarade, ses poules courent facétieusement dans la distinguer, ce qui est infiniment ondulant. Elle-même trouve très de raffermissement chez la vie assistant que lui apportent ses poules.

“Ils font concours de à nous ascendance”, dit-elle. ♦

Leave a Comment